Création du Fonds Amen‑Saint‑Michel

8 septembre 2018

Au moment de clore la campagne de financement 2014‑2018, le groupe Amen Saint‑Michel annonce la création d’une nouvelle entité, le Fonds Amen Saint-Michel, dédié à la restauration, à la conservation et à la mise en valeur de la basilique‑cathédrale et de l’archevêché de Sherbrooke. Il vise aussi à soutenir et à faciliter les efforts continus de sollicitation de fonds auprès des différents milieux en vue d’assurer la pérennité de cet important héritage patrimonial régional dont l’Église diocésaine ne pourrait seule assumer les coûts. À court terme, il verra au complément des travaux et à la concrétisation des engagements liés à la campagne de souscription 2014‑2018. Ce fonds aura également pour mandat d’obtenir les subventions auxquelles les projets de rénovation sont admissibles, de répondre aux besoins nouveaux qui surgiront dans l’avenir.

Rappelons que suite à une étude exhaustive réalisée à la fin de l’épiscopat de Mgr André Gaumond, archevêque de 1996 à 2011, les coûts estimés pour la restauration et la préservation de la Basilique-Cathédrale et de l’archevêché s’élevaient à 8,5M$

À l’initiative du regretté Roger Fortier, homme de défi et citoyen engagé, le groupe Amen Saint‑Michel allait bientôt voir le jour. Il s’en suivit une ambitieuse campagne de financement dont les retombées ne tardèrent pas à se concrétiser.  Au fil des ans, quelque 500 donateurs ont répondu « présent »! Des entreprises, des membres du clergé, des communautés religieuses, mais aussi de nombreux citoyens, des femmes et des hommes de toutes conditions, ont généreusement mis l’épaule à la roue.

L’ancien maire de Sherbrooke, Marc Bureau, représentant d’Amen Saint‑Michel, n’a pas manqué de souligner fièrement qu’à ce jour, l’énergie des bénévoles d’Amen St-Michel a permis d’amasser 8,1M$. « Cela signifie que le travail ne se termine pas avec la fin de la présente campagne. 90% des travaux les plus urgents ont été réalisés, l’enveloppe des bâtiments est protégée et des mesures sont en train de se mettre en place pour mener à bien les travaux restants. À ce chapitre, la création d’une nouvelle entité, le fonds Amen St‑Michel, permettra d’assurer la suite des choses.

Alors que tire à sa fin la campagne 14‑18 d’Amen St‑Michel, Mgr Luc Cyr, archevêque de Sherbrooke et co-président d’honneur de la campagne accueille favorablement la création du fonds Amen St‑Michel. Dans le même élan, Mgr Cyr a tenu à  souligner une retombée plus intangible générée par la campagne menée par Amen Saint‑Michel : « Au-delà de la pierre et du mortier, nous avons vu naître et s’exprimer la fierté et la solidarité des gens envers leur patrimoine religieux. Selon moi, c’est cet attachement qui a constitué le véritable ciment du projet et qui pourrait être un matériau porteur pour l’avenir ».

Création du Fonds Amen St-Michel

Œuvre du sculpteur Matthieu Binette

27 juin 2018

Œuvre du sculpteur Matthieu Binette offerte par l’entrepreneur André L’Espérance

L’Archevêché de Sherbrooke a procédé au dévoilement d’une œuvre ornementale créée par le sculpteur sherbrookois Matthieu Binette et offerte par l’homme d’affaires et mécène André l’Espérance.

Monseigneur Luc Cyr, archevêque de Sherbrooke, s’est dit ravi du résultat d’autant plus que l’organisation qu’il dirige n’avait émis aucune consigne précise à l’artiste tout en espérant que l’œuvre soit en phase avec l’architecture des bâtiments. « Je peux vous assurer que nous avons été emballés par le projet soumis par Matthieu Binette et que nous le sommes encore davantage aujourd’hui », d’affirmer fièrement Mgr Cyr.

En effet, l’œuvre qui surplombe désormais la passerelle d’accès universel s’intègre à merveille au caractère architectural de la cathédrale et de l’archevêché. On y distingue notamment des ogives et des arches typiques de l’architecture gothique.

L’œuvre ornementale est une donation de l’homme d’affaires et mécène André l’Espérance qui désirait contribuer à sa façon à la campagne Amen St-Michel. « Je souhaitais rendre hommage aux contributeurs et contributrices qui, par leur formidable générosité, ont permis que soit effectué, depuis quatre ans, un travail colossal en vue de restaurer et de préserver notre Basilique-Cathédrale et l’archevêché ».

D’une longueur d’environ sept mètres par trois mètres de haut, l’œuvre est faite de bronze soudé, un matériau qui assurera sa pérennité. « Le défi pour moi était de créer une œuvre nouvelle… qui aurait l’air d’avoir 300 ans », affirme l’artiste pour qui l’élaboration, la création et l’installation de l’œuvre a nécessité deux ans de travail. Son poids est d’environ une tonne. « Une bonne tonne d’amour », de lancer Matthieu Binette.

La Campagne Amen St-Michel lance son sprint final

17 mars 2017

La Campagne Amen St-Michel lance son sprint final pour la restauration de la Basilique-Cathédrale St-Michel dont l’objectif financier est fixé à 3 M$. Sous la thématique « Notre Cathédrale, un sacré héritage! », la campagne de financement vise à amasser les sommes nécessaires pour compléter les travaux identifiés dès 2014 comme prioritaires pour la préservation des bâtiments.

M. Marc Bureau, porte-parole d’Amen St-Michel, mentionne : « Dans cette dernière phase, nous souhaitons réparer le parvis, les escaliers, la rampe d’accès universel de la Cathédrale, la toiture de l’Archevêché, mener quelques réparations à l’extérieur de l’Archevêché de même que poursuivre l’adaptation des lieux aux besoins de l’époque en concentrant les efforts sur la salle St-Michel. Le financement des travaux sera en partie assuré par des programmes gouvernementaux desquels nous attendons des subventions additionnelles à la hauteur de 1 M$. Nous souhaitons mobiliser la communauté estrienne pour amasser l’autre 2 M$. Ainsi, le travail déjà bien commencé grâce à collaboration de tous, se terminera en beauté! »

Pour ce faire, les représentants d’Amen St-Michel proposent différentes activités de financement :

Financement participatif en ligne.

Les donateurs recevront :

  • Don de 20$ : photo historique de la Cathédrale
  • Don de 50$ : lot de 10 reproductions d’œuvres artistiques de la Cathédrale en plus de photos historiques
  • Don de 100$ : reproduction d’une esquisse des plans de la Cathédrale et de l’Archevêché de l’architecte Louis-Napoléon Audet
  • Don de 500$ : visite personnalisée de la Cathédrale et de l’Archevêché pour un groupe de 5 personnes
  • Don de 1000$ : visite VIP de la Cathédrale et de l’Archevêché pour deux personnes

Tirages

  • 1200 billets au montant de 100$
  • Tirages en août, septembre et octobre 2017
  • 24 prix de 500$ en argent
  • 12 prix de 1000$ en argent

Campagne de financement auprès des entreprises, des mécènes et du grand public

Stratégie de dons planifiés

M. Bureau poursuit : « Les entreprises de la région seront approchées afin qu’elles contribuent à la restauration de ce joyau patrimonial. La sollicitation sera soutenue par une campagne de visibilité à la fois sur les médias traditionnels et sur les médias sociaux. Les partenaires ainsi que les mécènes pourront s’y associer. »

Mgr Cyr souligne quant à lui : « La Basilique Cathédrale St-Michel est un sacré héritage pour la communauté estrienne. Pour les pratiquants comme pour la population en général, la Basilique-Cathédrale est un joyau patrimonial stratégiquement située au centre-ville et qui appartient à toute la communauté. Elle a été le témoin de l’évolution de Sherbrooke depuis 100 ans. L’année 2017 est d’ailleurs bien particulière, car elle marque le 100e anniversaire de la fin de la construction de la chapelle Pauline, qui est en réalité le sous-bassement de la Cathédrale actuelle et aussi la fin de sa construction après une pause de 40 ans pour des raisons financières. L’architecte Louis-Napoléon Audet, le même qui a conçu la première phase de construction, reprend le flambeau en 1956 pour terminer son œuvre.

L’année 2017 aura donc son lot d’évènements pour souligner cette histoire avec, notamment, la célébration d’une grande messe à l’automne pour marquer le 100e anniversaire et la tenue d’une journée porte ouverte de la Basilique-Cathédrale et de l’Archevêché à la même période où toute la population estrienne sera invitée à redécouvrir ces joyaux patrimoniaux. L’automne marquera également la fin de la campagne de sollicitation. »

Pour toutes informations sur la façon de contribuer et pour en connaître davantage sur l’importance de la Cathédrale dans la communauté estrienne : www.amenstmichel.org

-30-

Source :
Marc Bureau, porte-parole d’Amen St-Michel

Renseignements :
Annie-Claude Dépelteau
819-238-2199
acdepelteau@acdconseils.com

La campagne Amen St-Michel : la première phase couronnée de succès

19 janvier 2017

Les responsables de la campagne Amen St-Michel ont profité d’un coquetel de début d’année pour souligner l’excellent travail réalisé jusqu’à maintenant, tant pour amasser les sommes nécessaires que pour la réalisation des travaux, afin de réparer et protéger la Basilique-Cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke. Grâce à une série de facteurs, les travaux ont même été accomplis à un coût moindre que l’estimation initiale.

Représentant de la campagne Amen St-Michel, M. Marc Bureau souligne : « Au cours des derniers mois, plusieurs travaux ont été effectués. Les joints de maçonnerie, datant de 1917, ont complètement été refaits, les fenêtres ont été remplacées et solidifiées, la toiture complètement refaite de même que la rampe d’accès à la salle Cabana et la rénovation de cette dernière. L’enveloppe extérieure de la Basilique-Cathédrale est maintenant réparée, ce qui assure ainsi sa préservation pour les générations futures. »

Ces travaux, estimés au départ à 5,9M$, ont été menés à bien avec une enveloppe de 5,2 M$. « Cette optimisation a été rendue possible en raison de quatre facteurs de succès. Nous avons maximisé l’utilisation des échafauds pour la réfection des fenêtres et également de la toiture, nous avons profité de la conjoncture économique dans le secteur de la construction qui a permis une baisse de prix, nous avons réalisé des économies substantielles en jumelant certains travaux et finalement nous avons pu compter sur l’expertise et l’implication de M. Jean-Paul Longchamps, un professionnel de la construction aujourd’hui à la retraite qui a été en quelque sorte maitre d’oeuvre bénévole pour le remplacement de la toiture de la cathédrale. Nous avons de quoi être fiers du chemin parcouru et de la gestion des travaux réalisés. », mentionne M. Bureau.

Monseigneur Luc Cyr a profité de l’évènement pour saluer l’engagement des donateurs à la campagne Amen St-Michel : « Merci à vous, petits et grands donateurs, qui avez mis la main dans votre poche pour nous permettre de mener ce vaste chantier. C’est grâce à vous tous que nous sommes sur la voie de la réussite et que nous serons en mesure de réparer et protéger ce joyau patrimonial, touristique, artistique et humain qu’est la Basilique-Cathédrale Saint-Michel.»

Quelques travaux de réparation et conservation, estimés à 2,8M$, restent à être effectués au cours des prochaines années : le parvis de la Cathédrale, la rampe d’accès et le recouvrement de l’Archevêché.

En terminant, monsieur Bureau a rappelé qu’une étape reste encore à franchir : « L’année 2017 représente le sprint final de la campagne Amen St-Michel. La détermination des acteurs est au rendez-vous et des modes renouvelés de financement seront proposés à la population estrienne. »

-30-

Renseignement :
Annie-Claude Dépelteau
819-238-2199
acdepelteau@acdconseils.com