Œuvre du sculpteur Matthieu Binette offerte par l’entrepreneur André L’Espérance

L’Archevêché de Sherbrooke a procédé au dévoilement d’une œuvre ornementale créée par le sculpteur sherbrookois Matthieu Binette et offerte par l’homme d’affaires et mécène André l’Espérance.

Monseigneur Luc Cyr, archevêque de Sherbrooke, s’est dit ravi du résultat d’autant plus que l’organisation qu’il dirige n’avait émis aucune consigne précise à l’artiste tout en espérant que l’œuvre soit en phase avec l’architecture des bâtiments. « Je peux vous assurer que nous avons été emballés par le projet soumis par Matthieu Binette et que nous le sommes encore davantage aujourd’hui », d’affirmer fièrement Mgr Cyr.

En effet, l’œuvre qui surplombe désormais la passerelle d’accès universel s’intègre à merveille au caractère architectural de la cathédrale et de l’archevêché. On y distingue notamment des ogives et des arches typiques de l’architecture gothique.

L’œuvre ornementale est une donation de l’homme d’affaires et mécène André l’Espérance qui désirait contribuer à sa façon à la campagne Amen St-Michel. « Je souhaitais rendre hommage aux contributeurs et contributrices qui, par leur formidable générosité, ont permis que soit effectué, depuis quatre ans, un travail colossal en vue de restaurer et de préserver notre Basilique-Cathédrale et l’archevêché ».

D’une longueur d’environ sept mètres par trois mètres de haut, l’œuvre est faite de bronze soudé, un matériau qui assurera sa pérennité. « Le défi pour moi était de créer une œuvre nouvelle… qui aurait l’air d’avoir 300 ans », affirme l’artiste pour qui l’élaboration, la création et l’installation de l’œuvre a nécessité deux ans de travail. Son poids est d’environ une tonne. « Une bonne tonne d’amour », de lancer Matthieu Binette.