Les responsables de la campagne Amen St-Michel ont profité d’un coquetel de début d’année pour souligner l’excellent travail réalisé jusqu’à maintenant, tant pour amasser les sommes nécessaires que pour la réalisation des travaux, afin de réparer et protéger la Basilique-Cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke. Grâce à une série de facteurs, les travaux ont même été accomplis à un coût moindre que l’estimation initiale.

Représentant de la campagne Amen St-Michel, M. Marc Bureau souligne : « Au cours des derniers mois, plusieurs travaux ont été effectués. Les joints de maçonnerie, datant de 1917, ont complètement été refaits, les fenêtres ont été remplacées et solidifiées, la toiture complètement refaite de même que la rampe d’accès à la salle Cabana et la rénovation de cette dernière. L’enveloppe extérieure de la Basilique-Cathédrale est maintenant réparée, ce qui assure ainsi sa préservation pour les générations futures. »

Ces travaux, estimés au départ à 5,9M$, ont été menés à bien avec une enveloppe de 5,2 M$. « Cette optimisation a été rendue possible en raison de quatre facteurs de succès. Nous avons maximisé l’utilisation des échafauds pour la réfection des fenêtres et également de la toiture, nous avons profité de la conjoncture économique dans le secteur de la construction qui a permis une baisse de prix, nous avons réalisé des économies substantielles en jumelant certains travaux et finalement nous avons pu compter sur l’expertise et l’implication de M. Jean-Paul Longchamps, un professionnel de la construction aujourd’hui à la retraite qui a été en quelque sorte maitre d’oeuvre bénévole pour le remplacement de la toiture de la cathédrale. Nous avons de quoi être fiers du chemin parcouru et de la gestion des travaux réalisés. », mentionne M. Bureau.

Monseigneur Luc Cyr a profité de l’évènement pour saluer l’engagement des donateurs à la campagne Amen St-Michel : « Merci à vous, petits et grands donateurs, qui avez mis la main dans votre poche pour nous permettre de mener ce vaste chantier. C’est grâce à vous tous que nous sommes sur la voie de la réussite et que nous serons en mesure de réparer et protéger ce joyau patrimonial, touristique, artistique et humain qu’est la Basilique-Cathédrale Saint-Michel.»

Quelques travaux de réparation et conservation, estimés à 2,8M$, restent à être effectués au cours des prochaines années : le parvis de la Cathédrale, la rampe d’accès et le recouvrement de l’Archevêché.

En terminant, monsieur Bureau a rappelé qu’une étape reste encore à franchir : « L’année 2017 représente le sprint final de la campagne Amen St-Michel. La détermination des acteurs est au rendez-vous et des modes renouvelés de financement seront proposés à la population estrienne. »

-30-

Renseignement :
Annie-Claude Dépelteau
819-238-2199
acdepelteau@acdconseils.com